Toucher les nuages : la Cordillera Blanca !

imageNous voici à nouveau sur la route ! Après avoir exploré la cordillera blanca pendant 9 jours, nous sommes partis vers le sud pour continuer notre petit bout de chemin péruvien ! Mais avant de vous raconter le Sud, que dire de la cordillera blanca ?!?!?

9 jours entre 3000 et 5000m, 9 jours à se sentir un peu seuls au monde à certains endroits, 9 jours à en prendre plein la vue, 9 jours à croiser très très très peu de touristes, 9 jours de ballade au milieu d’espaces immenses… Où on se sent minuscule !

Saison des pluies oblige, nous n’avons malheureusement pas pu faire de treks sur plusieurs jours sous peine d’être trempés tous les soirs et de planter la tente dans un campement de boue ! Mais saison des pluies oblige, les touristes sont absents du secteur ce qui permet d’en profiter pleinement, de côtoyer des locaux adorables et de faire quelques « économies », les prix étant au rabais !

Autre solution pour pallier les eaux : faire le tour de la cordillera blanca grâce aux transports locaux (combis: sorte de mini-vans qui partent dès qu’ils sont pleins et collectivos: taxis collectifs ou « voitures d’antan collectives, tu te demandes comment elles peuvent encore rouler! » pour de plus courtes distances), et randos sur la journée pour profiter des grands espaces et des vues sur les sommets à 5000/6000m!

Côté culture : plus haute chaîne de montagne après l’Himalaya, la cordillera blanca compte 18 sommets à plus de 6000m et 50 à plus de 5700m. En comparaison, seules 3 montagnes dépassent 5700m en Amérique du Nord et aucune en Europe !
Notre objectif : faire le tour du Huascaran, 6768m, le point culminant du Pérou et la plus haute cime tropicale au monde ! Objectif atteint !

Après 2 jours à Huaraz pour s’acclimater, nous avons donc exploré le Pastoruri (article précédent) puis Chavin, Huari, Chacas, Yungay:
– Chavin : petite bourgade de 2000 habitants perchée à 3250 m. Inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO, Chavin était un centre cérémoniels perdu au milieu des Andes entre 1200-500 av JC… Nous avons été un peu déçus : il faut quand même pas mal d’imagination pour s’imaginer le site tel qu’il était à l’époque ! En revanche, une belle surprise avec le musée national de Chavin : éclairage sur la culture Chavin et leurs us et coutumes. En prime, nous avons assisté à l’ouverture de l’exposition « Antonio Raimondi » ponctué de discours officiels et de la chorale des enfants de la ville ! Très chouette moment ! 🙂
– Huari : petite ville quechua à flanc de montagne, Huari offre un panorama à 360° de ses rues pentues et pavées ! On en prend plein la vue depuis le mirador qui surplombe la ville ! Puis c’est parti pour une petite rando à la journée : 600m de dénivelé et 6h de marche pour s’offrir la Laguna Purhuay ! Magnifique !!!! Nous sommes seuls pour en profiter ! La descente se fera au pas de course pour éviter de se prendre la pluie ! On a réussi ! 🙂
– Chacas : nous n’avions pas prévu d’y passer mais finalement les transports locaux en ont décidé autrement ! Et au final, nous avons bien fait !!!!!! Très belle petite ville avec ses balcons en bois qui ornent les rues. Nous y étions un dimanche : fête de la ciudad ! Discours de la municipalité, habits traditionnels… La Plaza de Armas (toutes les villes péruviennes s’organisent autour de la Plaza de Armas, centre de la ville) s’était faite toute belle pour cette célébration ! Petite rando pour grimper sur les hauteurs de la ville ! Encore un superbe panorama !
– Yungay : nous souhaitons grimper jusqu’à la Laguna 69 mais saison des pluies oblige, nous avons du renoncer ! Mais il en faut plus pour nous arrêter totalement : nous sommes donc montés en collectivos jusqu’aux Lagunas Llanganuco qui sont au pied du Huascaran… Il a bien voulu sortir des nuages et nous montrer le bout de son nez !!!! Magique !!!! Mais vu que nous n’avions pas assez marché, on a décidé de rentrer à pied à Yungay : 18kms avec un bon 1000m de dénivelé ! Nickel ! Un sentiment d’être minuscule face à ces immensités de la nature !
A Yungay, un autre site, nous a pris aux tripes : le Campo Santo. Le 31 mai 1970, un séisme de magnitude 8 secoue les Andes et entraîne la rupture d’un pan entier du Huscaran : 50 millions de mètres cube de rocher, de glace et de neige s’abattent sur la vallée et sur Yungay… En 3 minutes, la ville entière disparut et la quasi totalité de ses habitants, 25 000, périrent sous cette masse. Le Campo Santo marque l’emplacement de l’ancien Yungay, la ville ayant ensuite était déplacée 2 kms plus au Nord. Presque tous les Yunganos nées avant 1955 sont enterrés ici sous l’effet des forces de la nature.

Conseils pratiques pour les voyageurs
– Chacas : ville bien agréable pourn y faire une escale ! L’Hostal Asunción offre un très bon rapport qualité/prix: une vraie chambre et propre pour 30 soles.
– Pour faire Huari-San Luis, il y a des combis qui partent vers 17h pour 10 soles/pers. Il n’est pas nécessaire d’attendre le bus qui passe entre 17 et 18h! Puis San Luis-Chacas, colectivos pour 5 soles/pers.
– À Yungay, très bonne adresse : Hostal Gledel. 20 soles pour la chambre et en plus vous avez droit à un bonnet péruvien offert par la patronne ! 🙂

9 jours donc superbes et au frais !
Après 21h de route et 3 bus, nous sommes arrivés à Nazca hier: sous la chaleur et en plein désert côtier ! L’aventure continue… Suite au prochain épisode ! 🙂

D’ores et déjà quelques photos! Le reste arrivera quand la connexion sera meilleure !

Publicités

Une réflexion sur “Toucher les nuages : la Cordillera Blanca !

  1. coucou pichote les commentaires sont dignes du guide du routard et les photos superbes bravo a ts les deux et bonne route bruxinha

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s