Et au milieu coule la pampa

PampaAprès deux mois et demi à gambader dans les hauts plateaux de l’altiplano, nous décidons de nous mettre au vert, direction la pampa amazonienne.
Mais la pampa, c’est quoi? Prenez une grande étendue d’eau, posez-y une végétation luxuriante et peuplez ce paysage d’une faune tropicale.

Pour rejoindre ce paradis terrestre situé à 450 km de La Paz, nous avons le choix entre l’avion, trop confortable et trop rapide (30 minutes de vol), et le bus, plus authentique et plus local (18h30 de bus…si, si!!!).
Nous voilà dans un bus de 16 tonnes, plein à craquer de marchandises et de passagers, engagés sur la route la plus périlleuse du monde… « The death road » (la route de la mort) est un sentier non goudronné de 4,5m de large, à l’apic d’une falaise de 200m, où se Pampacroisent des camions et des bus… Facile, nous l’avons fait! Non sans avoir regardé avec effroi les roues du bus lécher le bord de la route et de la falaise!

Arrivés à Rurrebanaque (Rurre pour les intimes), point de départ des expéditions dans la pampa amazonienne, changement total d’environnement : chaleur et humidité sous la jungle tropicale. Équipés de nos tongs et shorts, nous partons donc découvrir les joies de la pampa. Mais nous ne sommes pas seuls et non…

Accompagnés d’une tribu de 5 jeunes anglais à peine sortis de Pampal’adolescence, 1 allemand très sympa, Oliver, mélange de Bruce Willis et Schwarzy, et de Jean-Claude (Dusse?), touriste français très moyen croyant visiter le zoo de Vincennes, nous embarquons avec notre guide, Juan Carlos, dans une lancha, sorte de longue barque typique du coin.
Tout au long de notre paisible balade, nous découvrons la faune de ces marais : cigognes, oiseaux du paradis, condor des marais, échassiers, perroquets jaunes et bleus, hérons… Un véritable paradis ornithologique! Nous croisons également des singes capucins, des caïmans, alligators, tortues et dauphins roses d’Amazonie ! 🙂

Après 2h de lancha, nous arrivons au campement, sorte de cabanes Pampaen bois au bord de l’eau en mode Robinson Crusoe. Pas le temps de se reposer, nous sommes conviés à admirer le coucher de soleil au bord d’une grande étendue marécageuse. Muy bonito !
Puis la nuit tombée, nous reprenons la pirogue pour voir nos amis caïmans dont les yeux se reflètent à la lumière de nos frontales. Sous un magnifique ciel étoilé, nous n’apercevrons qu’une paire d’yeux rouges reptiliens.

Une bonne nuit chaude et humide et c’est parti pour une nouvelle journée riche en émotion. Nous chaussons nos bottes de pêcheurs; objectif : trouver un anaconda! À peine arrivés, et nous voyons déjà un attroupement de touristes autour d’un spécimen adulte. Long de 3/4 mètres, ce spécimen noir se recroqueville sur lui-même en position Pampadéfensive. Un touriste trop téméraire se fera même mordre à force de tripoter la bête… Bien fait : anaconda 1 – « touriste se croyant tout permis » 0 !

Après-midi détente toujours à bord de notre lancha. Nous partons pêcher le piranha! Notre guide, Juan-Carlos, nous fait apprécier sa dextérité avec une ligne de pêche. Résultat : 7 piranhas remontés.
La Fish Team composée de notre ami Oliver, Jean-Claude Dusse, Math et Daniel n’en mène pas large : 5 petits trophées seulement (dont 3 pour DanyBoy tout de même). On passera sur le 0 pointé de Math… Elle a bien d’autres talents bien sûr…
Et qu’avons-nous fait de ces poissons aux dents acérées? En friture, un régal au dîner!

PampaLe matin du 3ème jour, nous partons dans une partie du marais à l’abri des caïmans pour nager avec les dauphins rose d’Amazonie.
L’eau noire et la peur de croiser un reptile ne font pas reculer les téméraires que sont Oliver et DanyBoy! Cette session nage me permettra même de partager quelques brassées avec l’un d’entre eux.
En bref, 3 jours into the Amazonia ancrés dans les esprits !

Un seul point noir à ce beau tableau idyllique : les moustiques! Et oui, qui dit grandes étendues d’eau, dit moustiques! Une nuée de millions Pampade moustiques tigres, 2 fois plus gros que nos petits moustiques européens inoffensifs! Le répulsif et même les habits longs ne servent à rien : il aurait fallu un lance-flamme pour éliminer ces prédateurs. Résultat : une cinquantaine de piqûres chacun!!!

Rendez-vous dans la galerie photo pour devenir l’ami des bêtes !!!! Et pour une minute « zen » au milieu de la pampa, une p’tite vidéo ! 

Infos pratiques pour les voyageurs
– armez-vous de patience si vous décidez de prendre le bus pour rejoindre Rurre. La route est pourrie, un champ de boue ! 18h30 à l’aller et 21h au retour… Mais bas prix assurés : 70 bolivianos/pers.
– les agences de Rurre proposent toutes le même circuit dans la pampa… Préparez-vous à ne pas être seuls ! Si tel est votre souhait, vous devrez débourser entre 900 et 1300 bolivianos/pers. Nous avons opté pour la version cheap, à 600/pers, et avons donc vécu en communauté pendant 3 jours ! … Avec ses avantages et ses inconvénients… !
– un français a ouvert une boulangerie à Rurre sur la calle Avaroa, ouverte uniquement le matin mais très bonne adresse !!!! En revanche, nous ne conseillons pas la laverie juste à côté : linge lavé uniquement à l’eau… sale !

Publicités

3 réflexions sur “Et au milieu coule la pampa

  1. Vos photos sont super! J’ai hâte de voir celles du prochain poste, qui mettront très certainement en valeur une connaissance commune 🙂 A propos de connaissance commune, la vue de votre liste de liens vers d’autres blogs de voyageurs m’a fait sourire! Solène

  2. Oh punaise, maintenant, j’en suis sûre, vous êtes de grands malades et des warriors!!!!!!!!!!;-)
    The Death Road, celle qu’on voit dans les reportages et dont on se dit qu’il faut être fous pour l’emprunter…
    Check pour vous deux! En plus, vous y êtes allés de votre plein gré!

    Et comme si ça ne suffisait pas, vous observez tranquillement, de plus près, des caïmans, des anacondas (normal, quoi!!), vous nagez dans une eau où pullulent un tas de bestioles immondes et… vous mangez des piranhas!!!!!!!!!!!!!!
    Des grands malades, c’est ça!!! ;-D

    En tout cas, avec vous, c’est sûr, on ne s’ennuie pas!!! J’ai hâte de voir la suite!!!
    Grosses bises à vous mais quand-même… Revenez entiers!!!
    Delph.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s