La fin du monde… Non merci !

UshuaiaLa Terre de Feu, Ushuaia, le détroit de Magellan ou encore le Cap Horn… Des noms légendaires tant ils nous semblent loin et appartenant à un autre monde ! Bien sur, nous n’avons pas côtoyé le Cap Horn mais nous nous sommes trouvés à seulement 1 000 kms des premières îles de l’Antarctique !! De quoi faire rêver !!! 🙂

Après trois jours de stop, nous arrivons à Ushuaia, la ville la plus australe du monde – il faut alors éluder Puerto Williams au Chili, qui est un « chouia » plus au sud mais qui est un village de 500 âmes et non une ville en tant que telle. Il est plus de minuit, la lune est pleine, nous découvrons cet endroit mythique… Une ambiance assez incroyable !

Cependant, le réveil est moins captivant. Un petit tour dans la ville nous fait vite comprendre que seule la réputation de cet endroit attire les voyageurs des quatre coins du monde : tout est axé sur le business « fin du monde » où tout y est extrêmement cher. Ushuaia n’a, en soi, pas de véritable charme : un port, des sommets enneigés, une ville sans cachet… On nous avait prévenus et nous comprenons à présent !!!

Que faire ? Après avoir étudié l’ensemble des excursions à des prix imageexorbitants – le temps de quelques secondes, nous nous sommes pris à rêver à embarquer sur un chalutier, direction le sud et l’Antarctique, pour la modique somme de 4 000US $ minimum… – nous partons faire un tour du côté des hauteurs de la ville et du glacier Martial; la seule ballade gratuite et accessible sans agence.
Cependant, il n’y a pas de glacier !!!! Une promenade dans la neige ! À seulement quelques centaines de kilomètres du géant de glace, nous nous attendions à un paysage blanc, une ambiance inattendue… Il n’en est rien ! Business, business, business !

Finalement, nous n’y resterons que 36h !!!! Les trois jours de stop pour y parvenir sont plus inoubliables que la journée passée sur ce « bout du monde »!
Nous pouvons à présent témoigner : nous y étions mais pour le nombre de kilomètres engendrés, cela ne vaut pas le coup d’aller jusqu’à Ushuaia !!! Nous osons le clamer !!!! 🙂

En revanche, grâce à nos gentils conducteurs de stop, nous avons appris un tas de choses sur la vie en Terre de feu : la Terre de feu est une île que se partagent l’Argentine et le Chili. Quasiment inhabitée et très peu exploitée, elle est aussi grande que l’Irlande ! Afin que cette région où le climat est rude et extrême la majeure partie de l’année ne soit désertée, et afin d’éviter que les Chiliens ne viennent peupler ce territoire, le gouvernement argentin offre des subventions difficilement réfutables aux Argentins. Zone franche, la Terre de Feu argentine accueille la majorité des industries électroniques, en faisant donc un pôle économique de premier ordre pour le pays. Les salaires sont une fois et demi plus élevés que dans le reste du pays, les résidants reçoivent des aides de l’état lors de l’achat de leur voiture (à hauteur de 200 000 pesos), de leur maison… Ils peuvent prendre leur retraite après 25 ans de bons et loyaux services !!! Une conductrice nous a même confié qu’elle préfèrerait vivre du côté de Buenos Aires mais qu’elle n’aurait pas autant d’avantages et qu’elle devrait donc mener une vie bien moins aisée !
Une vraie cage dorée !

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s