La vie en voyage…

Nous allons, l’espace de quelques instants, arrêter de vous faire rêver avec nos treks sublimes, nos paysages incroyables et nos découvertes quotidiennes… Car voyager sur le long terme n’est pas que synonyme de bonheur et de plaisir… !

Nous vous imaginons déjà crier : « ça y est, ils se plaignent ces deux-là!« . Nous vous rassurons, il n’en est rien car pour rien au monde, à l’heure actuelle, nous voudrions échanger notre place !
Mais on nous dit souvent « c’est fabuleux, vous avez de la chance« … OUI, c’est certain mais il y a aussi l’envers du décor !

Voici donc en quelques lignes les coulisses de cette année… Voyager sur le long terme, c’est :

  • vivre dans son sac-à-dos: le faire, le défaire, le re-re-refaire, le re-re-re-redéfaire… Et évidemment s’habituer à cette carapace : c’est votre maison, elle pèse 10/12kgs et elle se porte sur votre dos !!! Sachant que vous passez rarement plus de deux nuits au même endroit, vous devenez rapidement experts de l’organisation dudit sac !
  • avoir 5 t-shirts, 2 pantalons, et 1 short et deux paires de chaussures : une paire de rando et une paire de tongs! Envie d’être un peu glamour, d’aller gincher ou de se faire un resto romantique? Euh…. Un peu difficile ! En revanche, nous gagnons du temps : nous ne perdons plus 10 minutes le matin pour savoir comment se vêtir ou se regarder dans la glace… De toute manière, des miroirs, il n’y en a pas !
  • dire « au revoir » à son intimité : les dortoirs de 4/6 lits, ça nous connaît !!! Mais qui dit dortoir, dit ronflements et odeurs en tout genre de ses voisins, dit des camarades de chambre bourrés rentrant à 5h du mat´ et se croyant seuls au monde ! Les dortoirs impliquent aussi une nouvelle tendance : la douche en tongs !!!! Avoir une salle de bain propre et à soi : un lointain souvenir ! Enfin cela exige une renforcement de ses fessiers : impossible de s’asseoir sur le siège des toilettes (bon, ok, surtout pour Math!).
  • être H24, 7/7 jours, 30 jours par mois ensemble !! Dans la « vraie vie », cela n’arrive jamais ! Il y a le boulot, les sorties à droite à gauche, les week-end, la famille, les copains qui permettent une bouffée d’air et suscitent le plaisir des retrouvailles !!! En voyage – sauf si vous décidez de partir chacun de votre côté mais ce n’est pas vraiment le concept – vous n’avez plus ces petits moments à vous, ces moments en dehors de votre couple. L’intériorisation prend alors tout son sens !
  • se préoccuper en permanence du budget ! Nous en avons déjà parlé mais partir en vacances pendant 3 semaines ou voyager sur 1 an, cela est totalement différent : en vacances, tout est permis, on se fait plaisir ouvertement et sans remords. En voyage, pas de revenu, donc s’il est possible d’économiser 2 euros sur une nuit, autant les économiser ! Aller au resto ? Oui, mais pour une occasion particulière sinon c’est courses et popote à la guesthouse avec les autres voyageurs !
  • accumuler de la fatigue : difficile d’avoir une vraie nuit reposante ou une grasse matinée… Entre les nuits dans le bus – et elles sont nombreuses – et celles en dortoirs – elles sont encore plus nombreuses !! – le sommeil est léger !
  • faire des rencontres éphémères : ces rencontres sont en général bénéfiques car elles permettent de sortir du « vase clos du couple », mais elles sont parfois trop brèves ! Nous aurions envie d’aller plus loin, de creuser cette amitié naissante mais chacun doit reprendre sa route ! Au final, en voyage, votre seul ami est votre couple… Et les « vrais » amis manquent !
  • ressentir ses émotions plus intensément. Parce que nous vivons uniquement à deux, parce que nous vivons un condensé de découvertes, d’apprentissages de l’Autre et de soi, ce qui aurait pu être anodin dans la « vraie vie » prend une ampleur plus importante en voyage, que ce soit en positif ou en négatif, les engueulades comme les émerveillements ! Tout est démultiplié et il faut apprendre à gérer ce yoyo !
  • ne jamais savoir où nous allons dormir: le même rituel revient tous les jours ou tous les 2/3 jours. Lorsque vous arrivez dans une ville après vos heures de bus ou de stop, un objectif : trouver une guesthouse, une auberge, où poser votre sac et passer la nuit. La même routine toujours : vérifier la propreté de ladite habitation, dortoir donc souvent, négocier afin de profiter du meilleur rapport qualité/prix… Mais souvent la première auberge que vous visitez est peu satisfaisante… Du coup, vous vous baladez dans la ville avec vos deux sacs, et en faisant du porte à porte des auberges afin de dégoter la perle rare ! Cela peut vous prendre facile une heure, voir plus ! Nous n’avons plus de petit coin douillet, « home sweet home » dans lequel nous apprécions nous réfugier quand cela est nécessaire.
  • et… préparer le retour, bien sur : quand vous partez en vacances, vous savez qu’en rentrant, vous retrouvez votre chez vous, votre boulot. Cela est différent en voyage : en rentrant, il faut reconstruire cela, prendre à nouveau ses repères, trouver un appart, se réadapter… Certes, Dany va retrouver son job mais en un an de voyage, on change, on évolue, on a un regard différent.

Nous assumons tous ces choix que nous avons faits, mais il existe tout de même l’envers du décor ! Malgré tout, nous l’affirmons : voyager sur le long terme est du bonheur à l’état pur ! Et nous souhaitons à chacun d’entre vous, de vous créer cette chance, de vivre cette expérience, et de partir à la découverte d’ailleurs ! 🙂

Publicités

3 réflexions sur “La vie en voyage…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s